-- [icone facebook] -- [icone facebook]

Partenaires

Aquarius - logo

Québec Cichlidés - logo

Aquanimo - logo

Subaquatique - logo

Aquatropicale - logo

Discus Rive Sud - logo

Défi de l’éleveur

Le programe de reproduction de la Société d’Aquariophilie de Montréal se nomme le Défi de l’Éleveur et est administré par M. Julien Poupard. Les membres peuvent y enregistrer leurs reproductions, des reconnaissances étant remises à chaque échelon complètés.

Formulaire en format PDF inscriptible : Formulaire inscriptible (.pdf)

Formulaire en format WORD : Formulaire (.doc)

Le défi de l’éleveur

La connaissance des mœurs de chacune des espèces d’êtres vivants que nous entretenons dans nos aquariums ne serait être complète sans avoir réussi leur reproduction. Pour nous y aider, nous disposons d’un outil merveilleux « Le défi de l’éleveur ».

Apporter plus d’intérêt à notre passe-temps, permettant ainsi aux membres d’obtenir les renseignements et techniques nécessaires pour une reproduction réussie. Et récompenser l’effort des membres qui auront atteint les différentes étapes du « défi de l’éleveur », voilà les buts de cette activité.

Réglementation

 

Chaque espèce de poisson reproduite donne droit à un point et un certificat. En cumulant les points on franchit les étapes suivantes :

Junior :              pour 5, 10 et 15 reproductions

Intermédiaire :       pour 25, 50 et 75 reproductions

Avancé :              pour 100, 125, 150 et 175 reproductions

Maitre :              pour 200, 225, 250 et 275 reproductions

Grand-maitre :        pour 300 reproductions et plus.

 

À chaque étape, la Société reconnaît l’effort de l’éleveur en lui remettant un trophée.

 

Procédure exigée

 

En vue de l’obtention de son certificat, l’aquariophile doit obtenir et élever au moins dix (10) alevins pendant un minimum de trente (30) jours. La reproduction devra être constatée au domicile de l’éleveur par un des membres en règle de la S.A.M. L’éleveur peut aussi apporter ses alevins pour vérification lors d’une assemblée mensuelle.

Les espèces très difficiles deviennent un défi personnel pour chaque aquariophile. Un responsable du journal pourrait entrer en contact avec lui, pour discuter et vérifier avec lui, sur la méthode employée et placer un article dans ce journal.

Il y aura aussi de la part du comité, lors de la publication des reproductions, une mention spéciale annotant une première reproduction d’espèce au sein de la Société.

 

Précisions additionnelles

Élever des alevins pendant un minimum de trente (30) jours signifie que l’on doit commencer à calculer :

–       Dans le cas des ovipares, lorsque les alevins ont atteint le stage de nage libre.

–       Dans le cas des espèces pratiquant l’incubation buccale, lorsque les petits sortent, pour la première fois de la bouche du parent porteur.

–       Dans le cas des vivipares, dès la naissance.

Des points ne peuvent être gagnés qu’une seule fois pour une espèce donnée. Aucun point additionnel ne sera accordé pour des variétés.

 

Exemple :  Puntius conchonius (Rosy barb) ou Puntius conchonius high fins (Rosy barb high fins) ou à queue de voile.

 

Un seul point sera accordé, soit pour l’un ou pour l’autre, mais aucun point additionnel pour le deuxième.

Pour les espèces avec lesquelles, il est difficile d’obtenir dix (10) alevins lors d’une seule ponte, par exemple certains killies, un éleveur obtiendra ses points après avoir accumulé dix (10) alevins de pontes successives. Évidemment, le ou les plus jeunes alevins devront être âgés de trente jours au minimum.

Pour que la reproduction soit valide, l’éleveur doit présenter le véritable nom scientifique du poisson (en latin). Avec les changements fréquents de noms, l’aide du Comité vous sera peut-être utile.

Dans le cas des sous-espèces, spécialement chez les cichlidés africains, les killies, les vivipares, les tétras, les corydoras et les escargots, il serait préférable de consulter les responsables du comité afin de connaître l’éligibilité de votre poisson. Ceux-ci se baseront sur leurs connaissances approfondies dans le domaine, auprès de différentes sources disponibles, incluant le web,  revues ou livres spécialisés afin de pouvoir l’identifier.

Il y a aussi les nouvelles espèces découvertes, les changements de nom, qui compliquent le tout, le comité fera de son mieux pour bien l’identifier et le répertorier. Malgré les efforts, un risque d’erreur reste toujours possible.

Après la reproduction, la responsabilité de voir à ce que ses points soient enregistrés incombe à l’éleveur.

Les croisements entre les espèces différents ne sont pas acceptés et sont fortement déconseillés.

Exemple : Les Haplochromis entre eux, les Pseudotropheus ou les Aphyosemions.

Afin de promouvoir notre passion et permettre de disséminer les nouvelles espèces de poissons, les membres du Comité vous suggèrent d’emporter quelques alevins pour l’encan de la Société.

 

Vous pouvez aussi en faire un don à la S.A.M.

Relevez votre propre défi!

 

Voici la liste complète des reproductions enregistrées auprès de la S.A.M.:
 
En page HTML
En fichier PDF
En fichier EXCEL
 

La liste sera mise à jour régulièrement, donc parfois cela peut prendre quelques jours ou semaines, pour que les dernières reproductions puissent y paraitre. Si vous trouvez une erreur, vous pouvez en faire part à Julien Poupard, qui apportera la correction nécessaire. Merci

Toute personne intéressée à recevoir plus d’informations concernant le défi de l’éleveur est priée de communiquer par courriel avec Julien Poupard .